top of page
  • Nativus Rakoto

Océane Fouet

Artiste basée à Tahiti, en Polynésie française, Océane Fouet a établi un pont entre la psychologie, son métier et la peinture, sa passion. Choix auxquels elle a été confrontée à une étape de sa vie. Elle nous en dit plus sur sa jeune carrière, intimement liée à ce chapelet d’îles au sud de l’océan Pacifique. Interview.



Dans un premier temps, parlez-nous de votre parcours artistique ?


Il faut bien avouer, je n’ai pas suivi un cursus artistique tout simplement puisque j’ai choisi la voie thérapeutique. N’ayant pas été retenue au concours des beaux arts, je me suis orientée vers la psychologie. J’ai passé six années sur les bancs de l’université avec une spécialisation en neuropsychologie et en criminologie.

Entre temps, j’ai continué à cultiver ma fibre artistique mais de manière non légitime, certainement en raison de mon échec au concours. Au-delà du cercle familial, personne ne sait que je peins. C’est en Polynésie que j’ai trouvé le sens à ma pratique artistique en 2022, alors qu’une amie a découvert mes toiles. Elle a fini par me convaincre de révéler au grand jour l’autre facette de mon travail.


Comment s’est déroulée votre toute première exposition ?


Axée sur les violences intrafamiliales en Polynésie, l’exposition a eu lieu en juillet 2022 dans un Concept store, qui révèle tous les artisans et les artistes locaux. Chaque portrait dépeint l’histoire d’une personne, victime de violences au sein de la famille. Les premiers retours sont extraordinaires pour moi. Ce qui m’a surtout poussé à poursuivre dans cette voie c’est de voir une personne émue aux larmes pendant l’exposition, tout en me disant « Merci, grâce à toi j’ai pu mettre des mots sur des choses que j’ai vécues et des sujets strictement tabous. Je me sens libérée d’un fardeau ».


Décrivez-nous votre travail, dans quel mouvement artistique vous inscrivez-vous?


C’est difficile pour moi de me décrire dans un mouvement d’autant plus que je suis inspirée par énormément d’artistes, de cultures et de temporalités différentes. Ceci étant dit, ma connaissance de la peinture et les échos de différentes galeries, artistes, férus de l’art me positionneraient dans le surréalisme et l’expressionnisme contemporain. Je voue également un intérêt particulier pour le au recyclage. Je récupère des objets du quotidien laissés à l’abandon pour leur donner une seconde vie afin de rendre chaque oeuvre unique en son genre.




Comentarios


bottom of page