Mozaik #6

Ce numéro 6 grandit et franchit une autre étape. Mozaïk a pu essaimer à travers d’autres continents, grâce à vous fidèles lecteurs. Vos téléchargements, partout dans le monde, apportent au magazine sa notoriété actuelle. Oui, Mozaïk peut désormais se définir comme international, intercontinental, pluriel et universel. De l’océan Indien à l’Australie, jusqu’en Europe, en Amérique latine et même aux États-Unis, vous êtes de plus en plus nombreux à découvrir, apprécier, réagir et interagir. Vos retours et vos encouragements nous renforcent dans notre vocation initiale : « la culture est un bien commun, partageons-la ». D’ailleurs, avec une Newsletter de plus de 500 abonnés, nous ne pouvons que nous réjouir de l’intérêt que vous portez à notre mission.

Mozaïk est désormais un phare posté à chaque port, dans chaque océan, et vous en êtes les gardiens. La réactivité et l’engouement sur les réseaux sociaux ont aussi contribué dans cette évolution. Après une ouverture à l’Afrique au numéro 5, d’autres régions du monde viennent nous rejoindre. C’est ainsi que nos pages présentent des œuvres et marquent la présence de la Guyane, de la Palestine et bien d’autres à venir. Nous faisons également la part belle à ces femmes qui choisissent l’art pour s’exprimer. Des arts plastiques à la littérature et à toutes les formes artistiques possibles, l’expression n’est plus un héritage patriarcal, mais revêt désormais un caractère universel, humain dans toute son intégralité. Sur sa lancée, l’Afrique est ici représentée par ses artistes plasticiens et ses poètes francophones. Dans l’océan Indien, c’est Madagascar qui brandit le flambeau de la littérature moderne à travers le Cahier Slam-Poésie, une proposition avec des jeunes qui écrivent en français et dans leur langue natale.

Mozaïk est plus riche, plus grand et plus pertinent, grâce à vous, généreux contributeurs. Le magazine peut se targuer d’avoir une équipe formidable. Des contenus et des illustrations qui se présentent toujours comme des fenêtres sur le monde, sur LES mondes.

Chers artistes, par votre réactivité et votre enthousiasme, Mozaïk peut se vanter de proposer un format unique et original. Nous sommes honorés et fiers de présenter votre travail, vos engagements et vos valeurs dans ce magazine, qui sans prétention aucune, reste unique en son genre. Gratuit, sans aucune publicité, mais qui apporte beaucoup de soins à la qualité, tant dans sa présentation que dans ses formats.

Ensemble, nous apprenons à partager, à faire découvrir et à nous identifier à ce magazine. Nous n’aurions jamais pu arriver jusque-là, sans votre sensibilité à la beauté, à l’art, à la beauté de l’art. En un seul mot : MERCI !